Banque d’Algérie: les voyageurs tenus de déclarer leurs devises dès le seuil de 1.000 euros

03-42422286b0
8 103 Vues

Les voyageurs résidents et non-résidents devront déclarer aux services douaniers les devises en leur possession dès que le montant atteint le seuil de 1.000 euros, à l’entrée ou à la sortie du pays, stipule la Banque d’Algérie dans l’article 3 de son règlement publié au Journal officiel N° 25.

« Les voyageurs sont soumis à l’obligation de déclarer, auprès du bureau des Douanes, à l’entrée et à la sortie du territoire national, les billets de banques et/ou tout instrument négociable, libellés en monnaies étrangères librement convertibles, qu’ils importent ou exportent et dont le montant est égal ou supérieur à l’équivalent de 1.000 euros », note l’article 3 du règlement 16-02 de la Banque d’Algérie.

L’importation de billets de banques et/ou de tout instrument négociable en devises librement convertibles reste « autorisée sans limitation de montant » sous réserve de satisfaire à l’obligation de déclaration pour les montants d’une valeur égale ou supérieure à 1.000 euros, précise encore le même document.

Un exemplaire du formulaire de déclaration visé par le bureau des Douanes est conservé par le voyageur.

De cette manière, les voyageurs non-résidents pourront faire ressortir de l’Algérie les billets de banques de devises importés et non utilisés dans le pays, sur présentation au bureau des Douanes de ce même formulaire de déclaration d’importation.

Ce formulaire, qui doit être visé par un guichet de la Banque d’Algérie, un guichet d’une banque, un intermédiaire agréé ou un bureau de change constatant les opérations de change effectuées durant le séjour en Algérie, n’est toutefois valable que pour un seul séjour.

Pour ce qui est du seuil maximal des devises à exporter de l’Algérie par voyage, le même règlement le fixe à 7.500 euros prélevés d’un compte devises ouvert en Algérie. Huffpostmaghreb

Articles similaires :