Marine Le Pen, présidente du Front national, parti français d’extrême droite, a lancé une attaque virulente, une de trop, contre notre pays, dont l’indépendance est restée en travers de la gorge de son père, Jean-marie Le Pen, le tortionnaire revanchard de la guerre de Libération nationale. On voit là que c’est bel et bien la fille de son père !
Et elle ne s’est pas arrêtée à l’Algérie uniquement, elle a accusé aussi l’Arabie Saoudite, l’Egypte et le Maroc de se prêter à un jeu politique malsain en influençant les musulmans de France et en demandant aussi aux autorités françaises d’arrêter d’accueillir les refugiés.

Florian Philippot, vice-président du FN, a déclaré qu’il y avait 2200 mosquées en France et qu’il faut geler toute construction de nouvelles mosquées parce qu’elles sont devenues des centres de radicalisation des jeunes en leur enseignant l’idéologie extrémiste.

Il est allé plus loin en critiquant le Conseil français du culte musulman, qu’il a décrit comme un outil de propagande pour influencer les musulmans, soulignant également qu’il y a un conflit d’intérêt et une lutte du pouvoir entre le Maroc, l’Algérie, l’Egypte et l’Arabie Saoudite sur la mainmise des fidèles à travers le financement des mosquées.

Dans le même contexte, Marine Le Pen a demandé aux autorités françaises de prendre toutes les mesures de sécurité nécessaires afin d’empêcher la répétition de tels événements et de ne plus en prendre en charge les refugiés comme mesure préventive. Par Echoroukonline / Ouarda Boudjemline/ Ben-Aïssa Khaled

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here